espagne

[C] Magnussen Top 10 1U@2.75

Le championnat F1 débute réellement ici sur le 1er Gp européen. Les teams apportent des évolutions de leurs monoplaces avec de nouveaux objectifs affichés.

De nombreux points d'interrogation subsiste sur le niveau de chaque équipe et ce week-end devrait apporter son lot de réponses.

Parmi les équipes qui ont loupé leur début de championnat, on trouve notamment l'équipe Haas qui, si elle affichait un excellent niveau en qualifications, n'arrivait jamais à concrétiser en course.. la faute aux pneus qu'ils n'arrivaient pas à chauffer comme bon leur semble.

Il faut dire que les Gp précédents n'étaient pas demandant au niveau des pneus, les pneus avaient du mal à chauffer par l'absence de réelles courbes rapides avec fort appuis. Les tracés de Melbourne, de Bahrein et de Bakou sont des circuits typés ligne droite, et virages moyens à lents voir à angles droits.

Barcelone est tout autre comme type de circuit avec des courbes à passage à haute vitesse et fort appui. Les pneus sont fortement sollicités.. En conséquence de quoi, je pense que le problème récurrent de la Haas devrait être réglé ce week-end.

Il faut bien se rendre compte que les pneus sont primordiaux. On a vu ensemble récemment (via mon petit sondage) que la voiture est responsable à environ 80-90% du succès. Et bien dites vous bien que dans ces 80-90%, les pneus représentent à eux seuls je dirai environ 80%. Autrement dit, (je résume), vous avez beau avoir le meilleur pilote au monde au volant de la meilleure voiture du moment.. si l'exploitation des pneumatiques n'est pas optimum voir catastrophique, alors vous ferez Top6 et guère mieux.

Alors oui, toutes les équipes disposent évidemment du même manufacturier Pirreli. Oui, elles ont droit au même nombre de trains de pneus durant tout le week-end. Là n'est pas le problème puisque tout le monde est exposé à la même problématique. Cette problématique est : comment arriver à bien exploiter les pneumatiques 1/ en qualifs (perf. pure) et 2/ en course (usure et dégradation des pneus).

C'est un ensemble, chaque monoplace n'a pas les mêmes capacités intrinsèques pour chauffer leurs pneumatiques. Si vous avez plus d'appuis, par exemple, vous avez naturellement plus tendance à charger la voiture, à faire "coller la voiture au sol" et donc à chauffer davantage les pneus.

L'adhérence, c'est primordial, c'est ce qui permet non seulement de passer vite dans les courbes (car c'est bel et bien là que les pilotes perdent ou gagnent du temps), mais c'est aussi ce qui permet de mettre en confiance un pilote !

Comme le dit si bien Grosjean (pilote Haas, équipier de Magnussen) au sujet des pneus :
« C’est un manque de constance et d’adhérence. Et sans constance, vous n’avez pas confiance, parce que vous ne pouvez pousser les pneus à leur limite. Si vous dépassez de très peu la limite, vous subissez un gros blocage de pneu et vous sortez de la piste. Si les pneus ne fonctionnent pas, la voiture peut être aussi bonne que vous le voulez, elle ne fonctionnera juste pas. La confiance est la clef en F1, mais quand les pneus ne fonctionnent pas, vous n’aurez aucune chance d’en avoir. »

Voilà concernant le point faible actuel de la Haas. Je pense qu'il devrait être résolu ce week-end..

Autre point essentiel, sur ce tracé il est difficile de dépasser. Autrement dit, il faut partir devant autant que possible. En qualif, (mis à part à Bakou), la Haas et notamment Magnussen, se sont toujours bien qualifiés cette saison (7eme, 6eme, 9eme). 

L'an passé Magnussen se qualifiait 7eme et terminait 6eme à la régulière. Le Top10 me semble largement accessible.. en espérant qu'ils arrivent, comme je l'ai expliqué plus haut, à mieux exploiter leurs pneumatiques durant la course.

Durant les essais hivernaux sur cette piste, Haas faisait sensation (un peu comme Ferrari).. espérons qu'ils retrouvent leur véritable niveau.