partie-8

edit : Ce texte est relatif à la pré-saison 2017

En F1, on a pour habitude de dire que le succès provient à 80% de la voiture et à 20% du pilotage. Un top pilote qui ne disposera pas d'une bonne voiture, n'arrivera jamais à gagner. Pour exemple le plus flagrant, Button qui a terminé dernier du championnat en 2008 chez Bar Honda et qui est devenu champion du monde l'année suivante chez BrawnGp.

Il faut avoir la bonne monoplace pour bien figurer. Le pilotage joue une part importante tout de même car elle peut faire la différence à voiture égale, bien évidemment. Un pilote qui disposera d'une F1 un poil moins performante pourra ainsi compenser par son niveau de pilotage supérieur à son adversaire direct.

LES PILOTES

Les pointures chez les pilotes F1 encore en activité sont Hamilton (3 fois CDM) Alonso (2 fois CDM), Vettel (4 fois CDM). Raikkonen et Button avec un titre chacun sont un cran en dessous de ces 3 pilotes.

Rosberg étant toujours à la recherche de son 1er titre, il aura bcp de mal tant qu'il aura pour coéquipier un certain Lewis Hamilton.

Et puis le pilote en devenir, Verstappen qui se croit un peu tout permis en piste, mais qui est encore si jeune à peine 18 ans - imaginez vous - et déjà en mesure de jouer le titre.

Alonso était déjà précoce en son temps, puis Vettel l'a battu. Enfin Hamilton et maintenant Verstappen qui risque d'etre le premier pilote à être titré en F1 si jeune.

Pour réussir, il doit y avoir une symbiose entre le pilote et la machine. Le pilote doit être parfaitement intégré à l'équipe car c'est lui qui développera la voiture. Par ses indications données aux ingénieurs, la voiture progressera ou nom au fil de la saison. Le pilote a intérêt a bien ressentir et a bien évaluer les faiblesses de la voiture s'il veut progresser au sein du team. C'est là que l'expérience du pilote jour un rôle important.

Button (qui prendra sa retraite en fin de saison) et Alonso sont les pilotes les plus expérimentés du plateau. L'espagnol est incontestableemnt le pilote le plus complet en terme de développement de monoplace, de gestion de course..

Rosberg est certainement le pilote le plus travailleur et perfectionniste.

De son côté, Hamilton croque la vit à pleine dent (jet-set, musique..) et cela ne l'empêche pas de gagner jusqu'à maintenant. Hamilton est, pour moi, le meilleur pilote attaquant pur. En qualif, il est très dur à battre.

Raikkonen, capable du meilleur, comme du pire, semble être assez solide cette année, même s'il continue à faire des erreurs ci et là qui lui coûte au final des points.

Ce qui sera interessant de voir, c'est la progression de Vettel chez Ferrari, va-t-il s'impatienter. Attention, ça rigole pas chez les rouges, le pilote doit se tenir à carreau, c'est l'équipe avant tout ! Alonso a couru durant 6 années chez les rouges après son troisième titre, en vain.

Gestion de course, départ, comportement dans les duels rapprochés en peloton.. Chaque pilote a sa particularité. Ainsi en vrac, on peut dire que

Sainz, Kvyat (Ah ces russes, ils sont coriaces mdr), Verstappen et Gutirez sont des pilotes teigneux, difficiles à doubler en piste.

Dans le même genre, on a les pilotes qui pètent un cable facilement.. En tête, notre frenchie Romain Grosjean qui a vraiment du travail a faire sur lui-même s'il veut devenir un jour un top pilote.

Massa est le pro du départ. Est-ce du à son petit gabarit ? Toujours est-il qu'il réussit souvent de très bon envol sur la grille. C'est après que ca se gâte avec lui en course mdr.

Niveau intelligence de course, on a deux pilotes hors pair. Alonso et Button qui savent ce que signifie vraiment gérer une course.

En qualifs et en mode attaque pure, Hamilton est le King.

En dépassement innatendu et doublement dans un trou de souris, c'est Riccardio qui fait la différence.

Raikkonen était par le passé une tête de mule. Il signait très régulièrement des meilleurs tours en fin de course. Une prise de risque inutile qui faisait stresser son équipe lol Aujourd'hui il s'est assagit.

LES ECURIES

Du coté des équipes, les tops équipes historiques sont Ferrari, RedBull, Mercedes et McLaren. Ce sont les équipes qui disposent de plus de moyens financiers et d'ingénieurs, les têtes pensantes. Mercedes aura mis du temps à percer, mais grâce au travail acharné de Schumi, la team a enfin réussi à gagner une fois que ce dernier a pris sa retraite, pour finir comme on sait tous :(

Ces derniers années, on a eu des dominations successives l'époque Ferrari (98-2005), l'epoque RedBull (2010-2013), puis l'epoque Mercedes (2014-2016)

La domination de Mercedes risque de prendre fin en 2017 car le règlement sera revu de fond en comble. Nouvelles monoplaces, plus larges, des pneus également plus larges, des voitures plus rapides en virage..

Tout le monde espère que les voitures 2017 soient de nouveau plus difficiles à piloter. Cela devrait etre le cas car elles sont jugées à 5 sec. plus rapide au tour. Il est temps que la F1 moderne revienne à son essence même, c’est-à-dire la compétition et non la gestion des pneus, des moteurs .. La F1 ce n'est pas de l'endurance, c'est le summum de la performance en terme d'accélération/freinage. Qu'on revienne aux fondamentaux et vite!